Augmentation mammaire

Fini les remarques du style :  » tu es jolie mais tu es plate comme une limande ! »
Adieu les soutiens gorge en mousse
Contre les petits seins, il vous reste : l’augmentation mammaire

Principes d’une augmentation mammaire:

Il s’agit de redonner du volume à la poitrine grâce à la pose d’implants mammaires (Chirurgie Mammaire Tunisie).
Ces prothèses peuvent être rondes ou anatomiques, en gel de silicone ou remplies de sérum physiologique en fonction de chaque cas et du souhait de la patiente.
Le volume de l’implant est choisi en fonction des désirs de la patiente et de sa morphologie afin d’obtenir le résultat idéal.
Actuellement la gamme de prothèses proposée par les laboratoires est très large, permettant de choisir la forme
(ronde ou anatomique), la hauteur, la largeur et la projection de la prothèse.
Cela nous permet de disposer d’une prothèse « sur mesure » pour un résultat harmonieux et naturel.

Cicatrice d’une Intervention d’augmentation mammaire:

Elle peut être placée dans l’aréole (cicatrice péri-aréolaire), dans le sillon sous le sein (cicatrice sous-mammaire) ou sous le bras (cicatrice axillaire).
Sa position sera choisie en consultation, après discussion avec votre chirurgien.

Précautions pré opératoires particulières :

Mammographie pré opératoire obligatoire
Arrêt du tabac

Durée de l’intervention :

1 heure

Anesthésie générale. La consultation d’anesthésie est obligatoire et doit avoir lieu au plus tard 48h avant l’intervention.

Durée de l’hospitalisation :

24 heures

Soins post opératoires :

L’inconfort varie selon le positionnement de la prothèse par rapport au muscle. Il est généralement calmé par des antalgiques simples (Paracétamol).Les soins sont quotidiens et comportent une douche à l’eau et au savon. Le port d’un soutien gorge de contention est souvent nécessaire dans les premières semaines.Une visite de contrôle est nécessaire à 1 mois.

Résultat :

A partir du 3ème mois, les seins sont souples et naturels. Ils prendront leur position définitive au bout d’un an.

Une augmentation des seins «augmentation mammaire»… c’est quoi?

L’augmentation des seins est une procédure chirurgicale qui augmente la grandeur de vos seins en utilisant des implants.

Un implant mammaire est fait d’un sac souple contenant un liquide ou un gel.

La qualité du résultat de votre chirurgie esthétique des seins « augmentation mammaire» dépend de l’expertise du chirurgien, de l’importance des modifications chirurgicales requises, de la capacité de guérison de votre corps et de l’adaptation de votre peau à sa nouvelle forme.

Quels sont les points importants pour un bon résultat après l’augmentation mammaire?

D’après les chirurgiens esthétique et la majorité de ses patientes, c’est « l’air naturel » des seins qui compte le plus après une augmentation des seins avec implants mammaires.

La deuxième priorité est la symétrie des seins et des mamelons.

La troisième priorité est la grandeur des seins.

La quatrième priorité est la douceur de la consistance des seins après une augmentation mammaire.

Quel genre d’implant utilise-t-on dans l’augmentation mammaire?

À la clinique, nous offrons deux types d’implants mammaires pour l’augmentation des seins:

L’implant mammaire de salin, qui est un sac rempli d’eau salée, et..
L’implant mammaire de silicone, qui est un sac rempli de gel cohésif.

Puis-je savoir la taille exacte des implants avant ma chirurgie d’augmentation mammaire avec implants?

En général, la taille des implants mammaires varie entre 300cc à 400cc.
Le chirurgien peut évaluer approximativement la taille et commande alors les implants.

Nos chirurgiens utilise souvent un ballon d’essai au commencement de la chirurgie. Il le rempli d’eau pour évaluer sur place la quantité nécessaire afin d’obtenir le résultat le plus approprié. C’est pour cela que nous gardons en réserve un grand nombre d’implants mammaires de différents volumes en tout temps.

Voila pourquoi nos chirurgiens ne peuvent que suggérer une marge approximative de la taille des implants mammaires avant la chirurgie de l’augmentation des seins.

Quelle est la bonne grandeur pour un sein après l’augmentation mammaire?

Comme règle générale, une bonne grandeur pour un sein est celle d’un bonnet «C» (variant entre petit, moyen et grand C).

Quels sont les avantages et désavantages des implants mammaires en salin et des implants en gel de silicone?

Dans le cas de l’implant mammaire de salin, l’avantage est que la cicatrice est petite, soit presque 2cm selon la technique de Mini-Incision.

On introduit l’implant mammaire vide et plié comme un cigare, puis on le remplit.

L’implant mammaire de salin est doux, mais moins que celui de silicone.

Dans le cas de l’implant mammaire de silicone, il est plus doux au toucher, donc peut-être avantageux pour les très petits seins qui ne sont pas assez épais pour bien cacher l’implant mammaire.

Par contre, l’implant mammaire en gel cohésif de silicone est plus coûteux et la cicatrice utilisée pour l’introduire est plus longue..

Quelle technique de chirurgie esthétique des seins «augmentation mammaire» le docteur utilise-t-il? Où est placée la cicatrice?

D’après la technique utilisé par nos chirurgiens, il a recours à une courte incision de presque 2cm.

L’incision utilisé pour l’augmentation mammaire est le plus souvent sous-mammaire. La cicatrice est donc en-dessous du sein.

Dans le cas de l’implant mammaire de silicone en gel cohésif, la cicatrice est d’à peu près quatre à cinq centimètres de longueur.

Faites-vous l’incision de l’augmentation mammaire dans le mamelon? Si non, pourquoi pas?

Les chirurgiens esthétique utilisent quelquefois cette incision avec les implants de silicone en gel cohésif, parce que l’incision est mieux dissimulée dans l’aréole.

Par contre, le désavantage de cette incision est que la dissection passe à travers le sein!

Faites-vous l’incision de l’augmentation mammaire dans l’aisselle?

Oui, nos chirurgiens pratiquent cette incision, qui est cachée dans l’aisselle, pour insérer l’implant mammaire.

Par contre, cette incision est loin du sein. Pour cette raison, il faut créer un corridor entre l’aisselle et le sein. Donc, en théorie, l’implant mammaire pourrait avoir tendance à remonter dans ce corridor.

Aussi, parce que l’incision est placée en haut et non en bas du sein, il est plus difficile d’utiliser un drain pour faire sortir le sang qui s’accumule dans le sein après l’augmentation mammaire, car ce drain doit travailler contre la gravité.